Bien que le nombre exact de sites web actifs ne cesse de changer, en moyenne, 175 nouveaux sites web sont créés chaque minute ! Cela se traduit par 252 000 nouveaux sites Web chaque jour. Il va sans dire que les utilisateurs doivent saisir l'URL d'un site Web pour atteindre la page souhaitée ; c'est là que commence le rôle de l'enregistrement DNS SOA.

Nous avons déjà discuté de ce qu'est un enregistrement DNS et ses types. Dans cet article, vous allez savoir ce qu'est un enregistrement DNS SOA. Continuez à lire jusqu'à la fin pour connaître son importance, sa structure, sa procédure, et plus encore.

Qu'est-ce qu'un enregistrement DNS SOA ?

L'enregistrement SOA ou enregistrement Start of Authority est un type d'enregistrement DNS contenant des informations cruciales telles que l'adresse électronique de l'administrateur, le délai d'actualisation du serveur, l'historique des mises à jour du domaine, etc. La configuration d'un enregistrement SOA dans votre DNS respectif est importante pour s'aligner sur les normes de l'IETF (Internet and Engineering Task Force). 

Les enregistrements DNS SOA sont nécessaires pour réussir les transferts de zone, car vous devez les envoyer d'un serveur primaire à un serveur secondaire. 

Qu'est-ce qui est inclus dans un enregistrement SOA DNS typique ?

Un enregistrement DNS SOA standard comprendra les détails suivants :

  • Serveur de nom primaire d'un domaine.
  • Correspondance du responsable d'un domaine.
  • Un horodatage pour capturer toutes les mises à jour effectuées.
  • Le nombre de secondes restantes pour le rafraîchissement de la zone.
  • Le nombre de secondes restantes pour écarter un rafraîchissement échoué.
  • La limite supérieure en secondes avant qu'une zone soit étiquetée comme inauthoritative.
  • Le résultat négatif TTL ou Time-to-Live. Le TTL est la durée de survie d'un paquet ou d'une donnée. 

Pourquoi avez-vous besoin d'un enregistrement SOA ?

Un enregistrement DNS SOA contient des détails sur votre zone. Les serveurs de noms DNS sont généralement configurés en grappes et la base de données est synchronisée au moyen de transferts de zones internes. Toute zone sans enregistrement SOA n'est pas conforme aux protocoles de l'IETF et le transfert de zone n'est pas possible. Les propriétaires d'entreprises axées sur l'informatique doivent donc savoir ce qu'est un enregistrement SOA du DNS.

Qu'est-ce que le transfert de zone dans le DNS ?

Pour comprendre le fonctionnement des enregistrements SOA, vous devez savoir ce qu'est le transfert de zone dans le DNS. 

Le transfert de zone est le processus qui consiste à répliquer le contenu d'une zone sur un serveur primaire à travers les serveurs DNS. Il n'est donc plus nécessaire de modifier les informations sur plusieurs serveurs. Ainsi, vous pouvez modifier les informations sur le serveur principal et les copier sur les autres, ce qui vous permet d'économiser du temps et des efforts. 

Comment fonctionnent les enregistrements SOA ?

Le DNS est un système décentralisé fonctionnant selon une hiérarchie. Ainsi, les serveurs de noms fournissent des informations aux serveurs dédiés à une zone particulière en administrant tous les fichiers de zone. Il s'agit de simples fichiers texte contenant des détails sur tous les enregistrements DNS. Ces enregistrements offrent des informations sur un certain nombre de questions, par exemple si le bon serveur a été sollicité pour résoudre une responsabilité ou non. 

Les enregistrements DNS SOA sont nécessaires pour les grappes de serveurs car ils répartissent les demandes entre les appareils. Cela permet d'éviter la surcharge d'un serveur spécifique qui pourrait entraîner une panne du système.

Un transfert de zone doit être effectué régulièrement pour que les fichiers de zone restent actifs sur tous les serveurs concernés. Cependant, les esclaves (serveurs situés plus bas dans la hiérarchie) doivent être contemporains du serveur maître (l'hôte unique d'un domaine particulier qui maintient les cartes faisant autorité).

Il indique comment un transfert de zone doit être effectué et réglementé. Ainsi, un enregistrement DNS SOA reçoit tous les types d'informations.

Structure de l'enregistrement SOA

Maintenant que vous savez ce qu'est un enregistrement DNS SOA, il est temps d'en savoir un peu plus sur sa structure.

Comme nous l'avons déjà dit, un enregistrement DNS SOA contient des informations essentielles relatives à une zone DNS ou à un domaine spécifique. Cet enregistrement est aligné d'une manière organisée qui est facilement compréhensible par les serveurs et les navigateurs. Voici ce qui est inclus dans la structure d'un enregistrement SOA standard :

Numéro de série

Il s'agit du numéro de révision d'un fichier de zone, qui change à chaque fois qu'un fichier est modifié. Cette valeur doit être modifiée de manière à ce que les modifications apportées soient distribuées sur tous les serveurs DNS. Dans la plupart des systèmes, ce processus est automatique.

Serveur de nom primaire

Comme son nom l'indique, il s'agit du serveur DNS primaire d'une zone. Il revient à celui par défaut si vous entrez un serveur de nom primaire invalide.

Email de l'administrateur DNS

Il s'agit de l'adresse électronique de la personne responsable de l'administration de certains fichiers DNS et de zone. Si vous saisissez une adresse électronique incorrecte, l'adresse par défaut est rétablie.

Taux de rafraîchissement

Le taux de rafraîchissement est le temps en secondes pendant lequel un serveur secondaire attend avant d'interroger l'enregistrement SOA du DNS primaire pour des mises à jour. Le taux de rafraîchissement varie de 1200 à 43 200 secondes.

Taux de réessai

Le taux de réessai est le temps en secondes pendant lequel un serveur secondaire attend avant de réessayer un transfert de zone qui a échoué. En général, le taux de rafraîchissement est supérieur au taux de relance, et le taux par défaut est de 1800 secondes. Cependant, il peut varier entre 180 et 2 419 200 secondes. 

Heure d'expiration

Il s'agit du temps en secondes pendant lequel un serveur secondaire essaie de terminer un transfert de zone. Si ce temps expire avant la fin d'un transfert de zone, ses fichiers de zone seront également expirés. Le serveur secondaire ne répondra pas aux requêtes car il considérera que les données sont anciennes. Le délai d'expiration par défaut est de 1 209 600 secondes.

TTL par défaut

TTL est l'abréviation de Time-to-Live, c'est-à-dire la durée de vie d'un paquet ou d'une donnée. Les autres serveurs utilisent cette valeur pour savoir combien de temps ils doivent conserver les données dans le cache. La valeur par défaut est de 3 600 secondes ou 1 heure.

Vérification de l'enregistrement SOA

Vous pouvez utiliser des outils spéciaux ou des services web pour vérifier l'enregistrement DNS SOA de votre site web. Il vous suffit d'entrer un domaine pertinent, et la page suivante affichera l'enregistrement 'A'. Vous pouvez sélectionner "SOA" dans le champ approprié pour vérifier les enregistrements. 

Le DNS public vous permet même d'établir des connexions supplémentaires efficaces avec le DNS ; toutefois, seules des ressources limitées le proposent. Les informations reçues via le DNS proviennent de l'expéditeur, et les protocoles de sécurité ne peuvent pas être manipulés en théorie. 

Ce type de demande de vérification d'enregistrement SOA est effectué en utilisant le format "Question et réponse". Vous pouvez demander le serveur maître, l'adresse électronique de l'administrateur et les spécifications temporelles. 

Vous pouvez vérifier votre enregistrement SOA en utilisant notre outil de recherche d'enregistrement SOA lorsque vous vous inscrivez sur la plateforme PowerDMARC. Le processus est instantané et précis, avec des résultats qui mettent en évidence les erreurs dans votre enregistrement, vous aidant à résoudre les problèmes plus rapidement ! 

Réflexions finales

L'enregistrement DNS SOA contient des informations sensibles telles que l'adresse électronique d'un administrateur, la période de rafraîchissement du serveur, l'historique des mises à jour du domaine, etc. Ces enregistrements facilitent le transfert de zone, qui consiste à copier le contenu d'une zone sur tous les serveurs DNS secondaires. Cela permet d'économiser le temps et les efforts nécessaires à la réplication manuelle du contenu. Les enregistrements SOA répartissent les demandes entre les différents serveurs afin d'éviter les encombrements et les pannes. 

Les entreprises axées sur l'infotechnologie doivent se conformer à une politique DMARC qui fonctionne sur la base des protocoles SPF et DKIM. Vous devez publier un enregistrement DMARC dans le DNS pour indiquer aux boîtes aux lettres des destinataires comment traiter vos courriels conformément aux politiques établies. Vous pouvez utiliser l analyseur DMARC pour obtenir des informations sur plusieurs questions liées à ce système.